Du 14 au 31 octobre, l’Association Française du Cinéma d’Animation (AFCA) organise partout en France la nouvelle édition de la fête du cinéma d’animation. Outre une programmation de courts et de longs métrages, cet évènement convivial propose des spectacles, des expositions et des ciné-concerts.

 

« La Fête du cinéma d’animation a pour vocation de sensibiliser les publics et les médias au cinéma « image par image » et de contribuer ainsi à la promotion des films et de leurs auteurs. », expliquent les organisateurs de cet évènement cinéphile dont la dix-neuvième édition se tiendra du 14 au 31 octobre.

Au programme, huit longs métrages et neuf programmes de courts métrages seront projetés dans tous les cinémas participant à l’opération mais aussi des médiathèques, des bibliothèques voire des établissements scolaires. Lors de l’édition précédente, trois cents structures avaient participé à cette fête.

Cette dix-neuvième édition met à l’honneur Florence Miailhe, réalisatrice récompensée du César du Meilleur court métrage en 2002 pour son film d’animation Au premier dimanche d’Août et du Cristal d’honneur au Festival d’Annecy en 2015. Son premier long métrage, La Traversée sortira l’année prochaine.

La Fête du cinéma d’animation sera également marquée par la Journée mondiale du cinéma d’animation, le 28 octobre.  A cette occasion, un hommage sera rendu au pionnier du cinéma d’animation, Emile Reynaud. Cet inventeur et réalisateur français – né en 1844 et mort en 1918 – inventa notamment le Théâtre optique, un système de projection sur grand écran révolutionnaire. Il devança de quelques années la célèbre projection des Frères Lumière. On doit à Emile Reynaud Pauvre Pierrot, en 1892, considéré comme le premier film d’animation de l’histoire du cinéma.

L’affiche 2020 est signée par Marion Lacourt, lauréate 2019 du Prix Emile-Reynaud pour son film, Moutons, loup et tasse de thé. Ce prix est décerné chaque année à un court métrage d’animation français décerné par les adhérents de l’Association française du Cinéma d’animation (l’AFCA).

La 19e fête du cinéma d’animation aura lieu du 14 au 31 octobre 2020.

Rendez-vous sur le 

2 longs métrages

  • Adama, de Simon Rouby (France, 2015)
  • Gus petit oiseau, grand voyage, de Christian De Vita (France, 2014)

11 courts métrages

  • Le Spectacle de maternelle, de Loïc Bruyère (France, 2019)
  • L’ Atelier, de Bianca Mansani (France, 2019)
  • Matilda, de Irène Iborra et Eduard Puertas Anfruns (France, 2018)
  • Celui qui domptait les nuages, de Julie Rembauville et Nicolas Bianco-Levrin (France, 2015)
  • La Petite pousse, de Chaïtane Conversat (France, 2019)
  • Beuââârk !, de Gabriel Jacquel (France, 2014)
  • Lunolin, petit naturaliste, de Cecilia Marreiros Marum (France, 2005)
  • Shamazulu, de Jérémie Nsingui (République démocratique du Congo, 2014)
  • Malika et la sorcière, de Nabaloum Boureima (Burkina Faso, 2014)
  • Le Cadeau, de Ismael Dialo (Mali, 2017)
  • Les Trois vérités, de Louisa Beskri et Wakili Adehan (Bénin, 2017)
  • Le Lutteur, de Abib Cissé (Sénégal, 2017)
  • Le chasseur et l’antilope, de Narcisse Youmbi (Cameroun, 2016)